Aller au contenu principal

Nous avons hâte de vous accueillir en toute sécurité! Pour planifier votre voyage, consultez cette page et contactez directement chaque entreprise pour vérifier ses offres, ses horaires et ses règles concernant la COVID-19.

L’automne est incontestablement notre saison préférée pour sortir explorer la nature. Les températures plus fraîches permettent d’apprécier une marche énergique sans suer à grosses gouttes. Les moustiques ont plié bagage après les dernières chaleurs de l’été. Et si la verdure estivale et la blancheur hivernale ont leur charme, elles pâlissent d’envie devant les somptueuses couleurs automnales.

Les arbres feuillus se parent de couleurs flamboyantes et transforment les paysages en magnifiques fresques multicolores. Les feuilles des érables passent du vert aux teintes d’orangé et de rouge, tandis que celles des bouleaux et des trembles optent pour des tons dorés. Quant aux mélèzes, ils se moquent bien de leur statut de conifère et se prennent pour des feuillus en se délestant de leurs aiguilles jaunies par le changement de saison. La mosaïque de couleurs vives ainsi créée offre un contraste saisissant sur le vert foncé des sapins et des épinettes, qui restent verts à l’année.

James and Vicki at the top of Mount Head in Mount Carleton Provincial Park, with Pine Point and Bathurst Lake in the background
James et Vicki au sommet du mont Head, parc provincial Mont-Carleton. En arrière-plan, la pointe Pine et le lac Bathurst.

Pour voir un maximum de couleurs, les marcheurs devront faire preuve de stratégie. Connaître le type de forêt à rechercher pour ses randonnées peut faire la différence entre un paysage illuminé de couleurs et un décor un peu fade. Voici quelques astuces pour choisir les destinations les plus intéressantes pendant la saison des couleurs.

Miscou Island Peat Bog Boardwalk
Sentier de la tourbière de l’île Miscou

MER BLEUE, ÎLE ROUGE

La traversée de l’île Miscou, à partir du pont la reliant à l’île Lamèque jusqu’au bout de la route, au phare, prend seulement 15 minutes. L’île est ceinturée de belles plages de sable, avec en son centre un environnement principalement composé de tourbières qui, l’automne venu, se transforment en tapis rouge écarlate. À mi-chemin sur la route principale, ne manquez pas le point de départ du sentier de la tourbière. Le trottoir de bois et une plate-forme d’observation permettent d’admirer, à vos pieds, le sol rubis découpé de petits étangs et où se pointent quelques conifères, comme des îles bleues et des bateaux verts flottant sur une mer rouge.

Il y a quelques années, nous avons reçu un courriel de gens de la Caroline du Sud intéressés par les tourbières de Miscou. Nous les avons conseillés sur le meilleur moment pour les voir, ils ont fait 2500 km en voiture pour admirer le spectacle et n’ont pas été déçus.

Et vous, avez-vous déjà vu les couleurs d’automne sur l’île Miscou? Pour plus d’information, visitez la page du sentier de la tourbière de l’île Miscou sur le site de Rando NB.

Bog Trail at Kouchibouguac National Park
Sentier de la tourbière, parc national Kouchibouguac

MARAIS ET TOURBIÈRES

On voit rarement des tourbières devenir aussi rouges que celles de l’île Miscou, mais plusieurs affichent une tapisserie polychrome qui reflète leur diversité végétale. La tourbière du parc national Kouchibouguac ressemble à un tableau abstrait peint avec des coups de pinceau rouge vif (plantes de la famille de l’aronia), jaune (mélèzes), brun cuivré (herbes) et blanc (lin des marais), le tout bordé du vert sombre des conifères. Un trottoir de bois vous mène jusqu’au centre, où vous serez entouré d’une courtepointe de couleurs vives que vous pourrez admirer du haut d’une tour d’observation.

Pour plus d’information, visitez la page du sentier de la tourbière du parc Kouchibouguac.

Salt Marsh Trail at Kouchibouguac National Park
Sentier du marais salé, parc national Kouchibouguac

Le sentier du marais salé du parc national Kouchibouguac présente lui aussi un beau kaléidoscope. Des érables en habit d’automne bordent le sentier et s’effeuillent joliment sur le trottoir de bois. Lors de notre dernière visite, les enfants se sont amusés à faire voler les feuilles avec leurs pieds pour dégager la voie. Quand le sentier arrive au marais, les feuilles laissent place aux grandes herbes brunâtres des marécages, certaines plus hautes que nous, parmi lesquelles nos silhouettes disparaissent. À l’horizon, l’eau bleue du lagon intérieur et l’azur du ciel sont séparés par une étroite bande de foin de dune.

Pour plus d’information, visitez la page du sentier du marais salé du parc Kouchibouguac.

VUES DE HAUT

Les randonnées en hauteur sont souvent récompensées par des points de vue spectaculaires qui mettent particulièrement bien en valeur les couleurs d’automne. Le mont Turtle, près de Grand Bay-Westfield, s’acquitte bien de cette fonction de belvédère naturel. De son sommet, on voit des arbres à perte de vue et de beaux lacs au pourtour rendu flou par l’herbe des tourbières environnantes. Diverses essences de bois franc aux couleurs éclatantes alternent avec les groupes de conifères au vert immuable. Des buissons à flanc de rocher prennent des teintes rouge vif et autour, les tapis de lichen pâle ont des allures de neige fraîchement tombée. Et le gris marbré de la falaise de laquelle vous admirez le tout n’est pas mal non plus.

Turtle Mountain Trail near Grand Bay-Westfield
Sentier du mont Turtle, près de Grand Bay-Westfield

Si vous cherchez des montagnes à escalader, vous aurez l’embarras du choix au parc provincial Mont-Carleton. Chacun des sommets du parc offre une vue sur des millions d’arbres. Dans la partie ouest du sentier du mont Sagamook, sous le belvédère, le vert des conifères domine, mais les vallées de bois franc, en contrebas, dessinent des lignes de couleurs vives. Le même agencement de vert et de jaune est visible à partir du sommet du mont Head. De cet endroit on voit la pointe Pine, toute verte car presque exclusivement peuplée de pins rouges après un incendie de forêt, s’avancer dans le lac Bathurst.

Mount Sagamook at Mount Carleton Provincial Park
Mont Sagamook, parc provincial Mont-Carleton

AU FIL DE L’EAU

Souvent les rivières et les ruisseaux sont bordés de feuillus qui semblent se pencher au-dessus de l’eau pour admirer le reflet de leurs couleurs d’automne. Par temps clair, le contraste avec le ciel bleu est particulièrement saisissant. À Florenceville-Bristol, des érables flamboyants s’alignent le long du sentier du ruisseau Shiktehawk, tout juste assez large pour permettre au soleil de se frayer un chemin jusqu’au fond de la vallée. Plusieurs autres sentiers longent des rivières et ruisseaux dans la province, et ils sont particulièrement jolis l’automne.

Shiktehawk Stream Trail near Florenceville-Bristol
Sentier du ruisseau Shiktehawk, près de Florenceville-Bristol

L’automne, les arbres bordant la rivière Nepisiguit se parent de teintes ardentes. Le sentier Nepisiguit Mi’gmaq suit la rivière à partir de sa source, dans le parc provincial Mont-Carleton, jusqu’à la ville de Bathurst, où elle s’écoule dans la baie des Chaleurs. Le secteur des chutes Pabineau est particulièrement coloré l’automne, et vaut une visite à tout moment de l’année. Pour y accéder, on peut faire une randonnée de 20 km sur le sentier Nepisiguit Mi’gmaq, ou s’y rendre en voiture par le chemin Pabineau Falls, sur la rive ouest, et explorer les sentiers en aval des cascades. Les randonneurs peuvent passer la nuit dans un grand tipi environ deux kilomètres en amont des chutes.

Near Pabineau Falls on the Nepisiguit Mi’gmaq Trail
Sentier Nepisiguit Mi’gmaq, près des chutes Pabineau

Quoi de plus enchanteur qu’une chute d’eau cristalline encadrée de couleurs d’automne? Dans la forêt au sud de Sussex, les feuillus brillent de tous leurs feux sur la toile gris neutre des rochers entourant les chutes Wallace (Quiddy). Les couleurs d’automne embellissent les paysages déjà époustouflants de beauté et multiplient les possibilités d’angles photogéniques.

Wallace Falls near Sussex
Chutes Wallace, près de Sussex

À force de lever les yeux vers le feuillage des arbres, on risque d’oublier de porter son regard vers le bas. Dès que les feuilles commencent à tomber, le sol et les rochers se couvrent d’un féerique tapis coloré. Soyez attentif aux détails. Qu’il s’agisse des gouttes d’eau qui perlent sur ces feuilles de peuplier collées aux rochers sombres entourant les cascades du ruisseau Garden, près de Fredericton, ou du dégradé de couleurs sur une simple feuille, la beauté de l’automne se révèle souvent dans les plus petites choses.

Garden Creek Falls, Fredericton
Cascades du ruisseau Garden, Fredericton

Les sentiers mentionnés dans ce billet ne sont que quelques-uns des endroits que nous avons explorés l’automne. Il y a des automnes où des coups de vent ou des orages dénudent les arbres rapidement, alors que certaines années, les couleurs persistent et s’accrochent aux arbres jusqu’aux premiers assauts de l’hiver. Peu importe le scénario, il ne faut pas laisser passer cette saison de splendeur éphémère sans sortir pour en apprécier les beautés. Profitez des couleurs pendant qu’elles durent, car il faudra attendre un an pour les revoir!

Comme le prouvent les voyageurs de la Caroline du Nord, l’automne au Nouveau-Brunswick vaut vraiment le détour.

🚶‍♂️ 🚶‍♀️ 🚶