Aller au contenu principal

Nous avons hâte de vous accueillir en toute sécurité! Pour planifier votre voyage, consultez cette page et contactez directement chaque entreprise pour vérifier ses horaires et ses offres.

Rencontres avec des personnalités culinaires du Nouveau-Brunswick

Nous avons demandé à des chefs et à des restaurateurs du Nouveau-Brunswick les mets qu'ils aiment préparer, les endroits où ils se procurent leurs ingrédients favoris et les plats à emporter qu’ils ont dégustés pendant la pandémie.

Voici notre entrevue avec Luc Doucet, chef propriétaire du Black Rabbit à Moncton.

LUC DOUCET

LUC DOUCET
Restaurant Black Rabbit, Moncton
@blackrabbitmct

Parlez-nous de votre restaurant. Quels sont vos plats préférés sur votre menu? Certains s’accordent-ils particulièrement bien avec des boissons locales? Certains contiennent-ils des ingrédients originaux?

Notre équipe est d’avis qu’en modifiant constamment notre menu, nous sommes en constante évolution. Nous sommes une petite équipe de quatre, et nous nous encourageons tous à pousser nos limites pour offrir la meilleure expérience possible à notre clientèle. Notre restaurant n’a que 24 places et met l’accent sur un menu dégustation à plusieurs services conçus pour éveiller la réflexion et la discussion. Notre menu change chaque semaine de façon naturelle, et nous ajoutons même des menus spéciaux à divers moments de l’année.

Nous aimons aussi collaborer avec des fournisseurs locaux dont nous aimons nous-mêmes les produits. En ce moment, nous collaborons avec Magnetic Hill Winery et Tire Shack Brewing pour mettre la ville de Moncton en vedette. De plus, nous commandons des produits des quatre coins des provinces maritimes pour pouvoir offrir la meilleure qualité d’ingrédients dans nos mets. Par exemple, l’entreprise Acadian Sturgeon and Caviar produit du caviar et des produits d’esturgeon tout à fait exceptionnels que nous incorporons dans tous nos menus. Nous aimons beaucoup tisser des liens avec nos producteurs tout autant qu’avec nos clients.

Dites-nous quelque chose que personne ne connaît sur vous ou votre restaurant.

Je suis un chef autodidacte. Je me suis lancé dans la cuisine dès l’adolescence, mais je l’ai rapidement laissée de côté pour faire carrière dans la salle à manger comme sommelier pendant 15 ans. C’est dans la salle à manger de nombreux restaurants que j’ai aiguisé mes talents de création d’expériences, mais pendant ce temps, j’ai aussi géré le service de traiteur de nombreux événements, apprenant ainsi à maîtriser la cuisine. Je crois fermement que les compétences s’apprennent, mais que la personnalité et le panache sont innés. Voilà pourquoi notre petite équipe travaille si bien ensemble. Nous apprenons quelque chose chaque semaine et perfectionnons nos compétences en créant des expériences pour nos clients à partir de notre propre vécu. Nous formons une équipe diversifiée et dynamique, comptant un membre de Moncton (moi), un du nord du N.-B. (Alfred), un de l’Ontario (Heather) et un de Vancouver (Phil).

Quand vous cuisinez pour vous, où vous procurez-vous les ingrédients?

J’ai la chance d’être marié à une femme qui cuisine merveilleusement bien. Nous aimons préparer nos repas à partir d’ingrédients du Dolma sur la St-George, de la boulangerie Co-Pain et, pour les produits santé, The Wellness Exchange.

Quel est votre resto préféré pour les plats à emporter (à part le vôtre bien sûr)?

L’un de mes restaurants préférés est le Calactus sur la St-George. Son menu végétarien est parfait après une longue journée de travail.

Quel est votre plat préféré sur ce menu, et comment le dégustez-vous?

Nous adorons le Big Marc Burger et la pizza aux champignons, que nous partageons pour pouvoir savourer un peu de tout. Selon la météo, nous dégustons ce repas avec une bonne bière de la Tire Shack ou un pinot noir.

Quel est votre mets réconfortant néo-brunswickois préféré? Y a-t-il une recette que vous cuisinez qui vous rappelle votre enfance?

L’un de mes repas préférés est le pâté chinois. C’est un repas facile tout-en-un : « steak, blé d’Inde, patates ». Je retombe un peu en enfance en mangeant du pâté chinois, car j’aime le déguster avec du ketchup. Ma femme trouve le mélange étrange, mais c’est comme ça que je le mangeais quand j’étais petit et je ne crois pas que je vais arrêter!

Luc Doucet Food