Aller au contenu principal

COVID-19 (coronavirus) : Nos entreprises touristiques sont ravies d’accueillir en toute sécurité les gens du Nouveau-Brunswick et des autres provinces de l'Atlantique, et ont pris des précautions pour assurer leur protection. Consultez les avis de Santé publique et apportez votre masque. Vous pouvez aussi vous enregistrer en ligne avant d'entrer au Nouveau-Brunswick au moyen du Programme d'enregistrement de voyage.

 

Le sentier Wolastoqiyik (malécite) représente une infime portion d'une piste qui servait autrefois de lien entre le fleuve Saint-Jean et la rivière Penobscot, au Maine. Il fait partie du réseau de Sentier NB Trail et du parcours historique de portages et de voies canotables reliant le réseau hydrographique du fleuve Saint-Jean à celui de la rivière Sainte-Croix, utilisé par les Wolastoqiyik (Malécites) des millénaires durant, jusque dans les années 1600. La piste originale s'enfonçait dans les vastes forêts et franchissait rivières, ruisseaux et lacs pour 200 km de canotage et 20 km de portage.
Aujourd'hui, le sentier sert principalement d'accès à la chute du ruisseau Hays, l'une des plus hautes et plus belles chutes du Nouveau-Brunswick, à seulement 2 km de la route.

À; partir de la route, le marcheur chemine dans une forêt principalement composée de conifères. Au bout d'un kilomètre, un embranchement se présente. La piste qui continue tout droit mène à l'autoroute transcanadienne et est surtout utilisée l'hiver par les sportifs qui font de l'escalade hivernale sur les chutes glacées; un tunnel permet de traverser sous l'autoroute, puis le sentier s'estompe peu à peu. Le marcheur, quant à lui, empruntera le sentier de droite jusqu'à ce qu'il arrive, peu après, à une autre fourche. Le sentier de gauche se rend au sommet de la chute, et celui de droite au pied de celle-ci. L'ampleur des cascades dépend du débit d'eau, qui varie selon le temps et les saisons, mais en tout temps, le lieu constitue une agréable découverte dans un cadre forestier enchanteur.