Aller au contenu principal

COVID-19 (coronavirus) : Nos entreprises touristiques sont ravies d’accueillir en toute sécurité les gens du Nouveau-Brunswick et des autres provinces de l'Atlantique, et ont pris des précautions pour assurer leur protection. Consultez les avis de Santé publique et apportez votre masque. Vous pouvez aussi vous enregistrer en ligne avant d'entrer au Nouveau-Brunswick au moyen du Programme d'enregistrement de voyage.

 

Au-devant du mascaret

Il ne faut jamais oublier que la nature aura toujours le dernier mot. Elle se défoule, se renverse et parfois… se refoule. C’est le cas du mascaret, phénomène fascinant qui démontre (encore une fois) la puissance de mère Nature.

Lorsque les marées montantes de la baie de Fundy croisent la rivière Petitcodiac, elles exercent une pression à contre-courant sur la rivière, ce qui a pour effet de créer une vague (appelée mascaret) qui peut varier de 3 à 75 centimètres de hauteur et dont la vitesse peut atteindre jusqu’à 13 kilomètres à l’heure. À marée basse, il est possible de voir le fond boueux de la rivière. Par contre, au moment où le mascaret remonte, le niveau de l’eau augmente et s’élève jusqu’aux berges de la rivière. 

Voir le mascaret à Moncton

Affectueusement surnommée la « rivière chocolat » en raison de sa couleur brune causée par le niveau élevé de sédiments (parmi les taux les plus élevés en Amérique du Nord), la rivière Petitcodiac traverse la ville de Moncton, endroit de prédilection pour voir le mascaret. Plusieurs facteurs influencent l’horaire du mascaret, donc il est préférable d’arriver 15 à 20 minutes à l’avance. À partir du parc du Mascaret, il est possible de longer la rivière grâce au réseau de sentiers riverains qui s’étend de Dieppe jusqu’à Riverview.

Vos photos #ExploreNB
Retour en haut