Aller au contenu principal

COVID-19 (coronavirus) : Nos entreprises touristiques sont ravies d’accueillir en toute sécurité les gens du Nouveau-Brunswick, et ont pris des précautions pour assurer leur protection. Consultez les avis de Santé publique, limitez vos contacts aux personnes de votre groupe Les mêmes 15 et apportez votre masque partout où vous allez.

Le marais de Hampton constitue l'une des zones les plus grandes et les plus diversifiées de la plaine inondable du fleuve Saint-Jean. Véritable labyrinthe de méandres, de tributaires et d'eaux dormantes de la rivière Kennebecasis, le marais sert de refuge à une foule d'oiseaux aquatiques migrateurs et nicheurs et à d'autres représentants de la sauvagine, oiseaux chanteurs et oiseaux de proie. En plus d'être un endroit rêvé pour observer les oiseaux, le marais offre un cadre idéal pour la photographie, la navigation de plaisance, le canotage et le kayak. Le réseau de sentiers du parc Dutch Point et le Sentier transcanadien offrent des sites d'observation et d'interprétation.

Différentes espèces de canards et d'oiseaux chanteurs ainsi que les balbuzards pêcheurs, les grands hérons bleus, les butors, les râles d'eau, et 50 autres espèces ont été identifiées et fréquentent les marais et leurs habitats voisins. Chaque année, différentes espèces de poisson (brochet maillé, perchaude, achigan à petite bouche, esturgeon) attirent des centaines de pêcheurs à la ligne dans ces eaux. Quant aux pêcheurs commerciaux, ils y trouvent le gaspareau et l'anguille d'Amérique. Le saumon atlantique et la truite de mer passent par les marais pour se rendre aux frayères.

Parmi les végétaux qui poussent dans le marais, il y a le riz sauvage, la flèche d'eau (sagittaire) et le ruban d'eau, alimentent les animaux. Les aulnes, les saules et des espèces de feuillus plus imposantes comme l'érable argenté et le frêne noir fournissent des aires de nidification, de la nourriture et des zones de protection. Parmi les mammifères qui fréquentent les marais, les rats musqués sont les plus assidus – en automne, on peut apercevoir leurs abris d'un bout à l'autre des marais. D'autres mammifères aiment aussi les lieux : chevreuils, orignaux, renards, loutres, ratons laveurs, castors, campagnols, souris et chauves-souris.

Les marais de la région de Hampton offrent de nombreuses activités récréatives aux résidents de la région et aux touristes, entre autres l'observation de la faune, la chasse et la pêche. Les rivières, les lacs et les marais permettent de faire du bateau et du canot (accès public et rampe de mise à l'eau pour les bateaux au parc Lighthouse). L'hiver, l'endroit est accessible aux amateurs de ski de fond et de patinage.