Aller au contenu principal

Nous sommes ravis de vous accueillir. Veuillez consulter les directives de la Santé publique avant de planifier votre séjour au Nouveau-Brunswick.

Banique sur feu de camp et thé à la menthe sauvage

Recettes de Barbara Bartibogue – Première Nation Esgenoôpetitj (Burnt Church)

Donne deux pains baniques, soit six à huit portions.

Bannock cooked on an open fire, Metepenagiag

Banique (cuite sur feu de camp)

Ingrédients
  • 625 ml (2½ tasses) de farine tout usage
  • 25 ml (5 c. à thé) de poudre à pâte
  • 3 ml (½ c. à thé) de sel
  • 30 ml (2 c. à soupe) de sucre
  • 45 ml (3 c. à soupe) de saindoux
  • 250 ml (1 tasse) d’eau 1 œuf, facultatif
Préparation
  1. Mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel et le sucre dans un contenant. Ajouter le saindoux et remuer.
  2. Si vous utilisez un œuf, le combiner avec l’eau et ajouter au mélange. Remuer pour obtenir une pâte homogène, puis pétrir jusqu’à former une pâte lisse, environ dix secondes.
  3. Graisser légèrement une poêle en fonte épaisse avec du saindoux et saupoudrer de farine.
  4. Placer la moitié de la pâte dans la poêle. Réchauffer la poêle sur des charbons ardents pendant cinq minutes.
  5. Éle­ver la poêle un demi-mètre (1,5 pi.) au-dessus des charbons et poursuivre la cuisson de 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que les côtés soient légèrement dorés et croustillants.
  6. Tourner et cuire de l’autre côté de 10 à 12 minutes. Procéder de la même manière pour le reste de la pâte.

Variantes : cuire au four 30 minutes, ou faire frire jusqu’à ce que la pâte soit dorée.

Mint Tea, Metepenagiag Heritage Park

Thé à la menthe sauvage

Macérer de la menthe verte (de belles feuilles vertes avec des baies rouges), qu’on trouve dans les régions boisées. Ces feuilles et ces baies sont aussi pratiques en l’absence d’eau, car elles activent la production de salive lorsqu’on les mâche. La menthe se mange au naturel et contient de la chlorophylle en bonne quantité et de la vitamine C.

Banique