Aller au contenu principal

Nous avons hâte de vous accueillir en toute sécurité! Pour planifier votre voyage, consultez cette page et contactez directement chaque entreprise pour vérifier ses offres, ses horaires et ses règles concernant la COVID-19.

La plus importante troupe professionnelle des arts du spectacle du Nouveau-Brunswick est prête à supplémenter son impressionnante feuille de route. Comme public, nous serons sûrement les premiers à en profiter.

Le Ballet Atlantique Canada, fondé à Moncton, lance sa célébration d’anniversaire de 20 ans en grand avec la mise en scène du deuxième Ballet côté mer annuel à Grande-Digue. Il y aura une série de représentations estivales en juillet et automnales en septembre; 11 spectacles en tout, à compter du 7 juillet.

Ces événements de deux heures comprennent un spectacle de danse d’une heure et une dégustation de produits locaux préparés par des chefs néo-brunswickois. Il est possible de se procurer des billets en ligne à balletbytheocean.ca au prix de 210 $. Vous recevrez également un reçu officiel pour 100 $.

BalletByTheOcean - Herbes

Imaginez des danseurs professionnels en mouvement parfaitement synchronisé sur une scène installée sur le littoral paisible du sud-est du Nouveau-Brunswick. On s’imprègne de l’océan à l’horizon, on respire la douce brise salée et on profite de la culture et du divertissement dans un contexte tout à fait unique. Les représentations de juillet auront lieu le mercredi à 18 h et le samedi à 17 h 30, et celles de septembre auront lieu le samedi à 14 h.

Susan Chalmers-Gauvin, directrice générale du Ballet Atlantique Canada, se souvient d’avoir eu une idée en regardant sa propriété de Grande-Digue au début de la pandémie de COVID-19 : présenter des spectacles en plein air sur son terrain privé de 43 acres qui donne sur le détroit de Northumberland. En 2020, le projet pilote de Ballet côté mer a connu beaucoup de succès, avec huit représentations données à guichet fermé.

« C’est une expérience unique en son genre, » dit-elle. « Il s’agit d’une fusion entre un habitat naturel, la danse et les saveurs locales. La vue est à couper le souffle. La scène est absorbée par la terre humide; on dirait que les danseurs apparaissent parmi les herbes du marécage. »

« L’océan, le détroit de Northumberland, sert de toile de fond, donc en regardant la scène, on voit aussi le marécage et l’eau. Les terres humides abritent plus de 30 espèces d’oiseaux, donc pendant le spectacle, on pourrait apercevoir un aigle ou un héron en plein vol. C’est un contexte complètement unique. »

Opening Night

Mme Chalmers-Gauvin et Igor Dobrovolskiy ont fondé le Ballet Atlantique Canada, la première troupe de danse professionnelle des provinces atlantiques, en 2001. La troupe a commencé à faire des tournées du Canada en 2003, puis à offrir des représentations aux États-Unis et en Europe en 2006. M. Dobrovolskiy, à la direction artistique, a écrit 15 ballets complets et plus de 50 pièces brèves au cours des 20 dernières années.

« Dès le premier jour, il était très important pour nous de présenter des œuvres écrites au Nouveau-Brunswick, » affirme M. Dobrovolskiy. « La création a toujours été au cœur de l’existence de cette troupe. Nous comptons maintenant huit danseurs professionnels et 150 élèves à l’école de ballet. »

Le Ballet Atlantique Canada présentera Amadeus le 20 novembre au Centre des arts d’Edmundston, le 25 novembre au Carrefour Beausoleil de Miramichi et le 27 novembre à la Société culturelle des Tracadilles. Le ballet explore la vie de Mozart et jette un coup d’œil à son isolement par rapport à une société qui adopte la musique, mais pas son compositeur.

Le Ballet Atlantique Canada poursuivra la célébration de ses 20 ans en septembre, lorsque Moncton accueillera la conférence nationale de l’Assemblée canadienne de la danse, une première au Nouveau-Brunswick. Cette association canadienne de danse professionnelle offrira des ateliers et présentations virtuels à l’échelle du pays.

« Nous diffuserons deux de nos films de danse en septembre, » dit Mme Chalmers-Gauvin. « Le premier porte sur le Ballet côté mer, et l’autre, nommé Isolés // Ensemble, documente la vie en temps de pandémie au Nouveau-Brunswick. »